• DIEU EXISTE il habite à Bruxelles

      Une bonne raison pour  péter un plomb.

    Vite fait je vous explique. J’ai la soupe sur le feu je ne serai pas long.
    Nous avons à Totana un cousin et par voie de conséquence une cousine. Elle se prénomme    Véronique mais comme de bien entendu elle est devenue Véro pendant que notre cousin Christian restait Christian pour tout le monde pour devenir ‘’mon Cricri d’amour’’ pour notre  cousine.
    Ce cousin  a hérité de son père, donc mon oncle, de la passion du cinéma.  En sa compagnie, celle de mon oncle, je crois pouvoir dire avoir vu cinq fois ‘’l’homme qui tua Liberty Valence’’ et autant ‘’ le train sifflera trois fois’’.  Pour pousser le réalisme à son paroxysme les colts tiraient à ballesl réelles. Il n’y avait qu’une prise évidemment.  Nombre d’entre vous n’étiez  même pas au programme.
    La copie de film en Espagne faisant partie des sports nationaux, nous profitons de nos passages chez lui pour mettre à niveau nos listes respectives. A seule fin de ne pas surcharger le récit gardez en mémoire un seul titre mais pas des moindres ‘’ DIEU EXISTE, il habite à Bruxelles’’. Ceux d’entre vous qui n’aurons pas eu la chance de voir ce chef d’œuvre ne pourront que le regretter.
    Revenons à notre affaire. Ces cousins ont posé leurs valises en  Espagne à Blanca. Petite cité s’étendant sur la rive gauche de la Ségura, elle nous avait interressé car nous y avions remarqué une noria d’une hauteur impressionnante.   A  les entendre il  n’y avait que ça !  Notre route pour Sax passait par là. Nous fîmes donc escale d’autant plus naturellement que rodait  l’heure du  ‘’café con leche’’.   Village agréable comme le sont ceux que borde une rivière, nous y trouvons  des sculptures, statues, et d’immenses peintures décorant les murs des maisons.  Et,  si vous voulez c’est un peu là que commence mon histoire, je pourrais la ranger dans la rubrique cinéma et pourquoi ne pas en profiter pour  ouvrir une ‘’ littérature’’.

      


    Comme vous pouvez le constater sur cette photo, des quidams arrivés d’un autre temps regardent l’écran en se demandant à quoi cette chose peu bien servir. Hors dans le film pr- cité la situation est la même ou presque. Disons que le dieu du film nous explique par le truchement  de petits flash back, le processus de SA création de la Terre. On voit des girafes traverser les carrefours d’une ville n’ayant pas encore connue l’homme, les bâtiments sont  nus, la pub n’a pas encore fait son apparition. A ce sujet notons qu’avec ou sans, les immeubles sont aussi laids.
    Violant, fumeur excessif, alcoolique invertébré mais totalement idiot Benoit Poolvord  réalise  entre deux bières, que sont monde est incomplet, coutumier des conneries,  il fabrique un homme. Un homme qui se fait chier dans ce monde ou les bibliothèques sont pleines de livres blancs de la couverture aux pages intérieures.  N’étant plus à une bourde prés le créateur invente la femme COD indispensable.  Je vous fais grâce de la suite vous la connaissez.

     


    Venons -en au plus troublant de cette affaire.
    En bas et à gauche de l’écran que vous voyez sur la photo précédente se trouve un étrange personnage juché sur une tortue géante.  Minik se posait des questions à son sujet, elle le croyait venu du monde Taôiste.  C’est le couple qui nous intéresse.
     Mais vous ai-je dit que si cousin cousin s’étaient échangé des films, cousine cousine avaient fait  de même avec des bouquins*.  Pour ne pas garder ce pavé dans le Camion pendant un an, et le rendre avant de quitter l’Espagne ,  Minik le soir venu  attaquait la  lecture d’INFERNO de Dan Brown,  rendu célèbre par le Da Vinci code. Le lendemain soir, alors que nous avions visité Blanca et,  de ce fait vu cet écran surréaliste,  Minik arrive tout naturellement page 157 pour y lire……elle ne vit rien d’autre qu’une niche contenant une petite statue particulièrement hideuse.
    La statue représentait un nain nu, obèse, chevauchant une tortue géante….
    je vous épargne la suite.

    N’allez pas me dire qu’une personne un peu fragile, ne va pas imaginer que cette suite de coïncidences a été organisé pour elle par je ne sais qui. Pour ma part je ne cherche pas à expliquer je me contente de dire ‘’curieuse suite d’évènements’’   






  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Avril 2016 à 11:09

    Si dieu habite à Bruxelles, on peut penser qu'il n'est pas musulman, c'est toujours ça. Ou alors c'est un terroriste, c'est moins drôle...

    Faudrait qu'il nous refile son email, on aurait quelques mots à lui dire...

    Bizàvous les vagabonds

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :